Banlieues Respect est une fédération d'organisation associatives provenant de quartiers situées dans les zones urbaines sensibles.
Collectif non subventionné depuis sa création en 2005.

Communiqués

Communiqué de presse du 08 Février 2010

Débat identité nationale à Matignon

Le Collectif Banlieues Respect qui regroupe une centaine d’associations impliquées depuis plusieurs années dans l’action au sein des quartiers difficiles, avait appelé à la paix et au respect lors des émeutes de 2005.

Le Collectif Banlieues Respect avait organisé le Mardi 5 Janvier 2010 à 14h dans la cité des 4000 à la Courneuve, en présence de M. Besson, un débat sur l’identité nationale entre responsables associatifs et quelques habitants venant de divers quartiers d’Ile de France.

Le Collectif Banlieues Respect avait déclaré lors de cet échange qu’il souhaitait une accélération du débat sur l’identité nationale sur la base de propositions concrètes car nous estimions que les français risquaient de ne comprendre son utilité:

  • Droit de vote des étrangers aux élections locales.
  • Inscription automatique sur les listes électorales pour tous les citoyens français.
  • Loi ou circulaire obligeant la pratique du vouvoiement dans les relations citoyens-police.
  • Mise en place de Tribunaux régionaux de lutte contre les discriminations.
  • Enseignement de la Marseillaise à l’école.

Le Collectif Banlieues Respect est la première organisation issue des quartiers sensibles à penser que ce débat complexe autour de la question nationale et d’une redéfinition de l’identité était fondamental et nécessaire.

Tout en regrettant les dérives en direction des immigrés et des musulmans, nous espérons que les propositions du séminaire gouvernemental, organisé par le Premier ministre, François Fillon, seront à la hauteur de l’enjeu.


Communiqué de presse du 26 Janvier 2010

Réaction à l’intervention du Président de la République, Monsieur Nicolas Sarkozy

Le Collectif Banlieues Respect qui regroupe une centaine d’associations impliquées depuis plusieurs années dans l’action au sein des quartiers difficiles, avait appelé à la paix et au respect lors des émeutes de 2005.

Le Collectif Banlieues Respect constate que le président de la République s’est montré à l’écoute des difficultés des français les plus touchés par la crise.

En ce qui concerne les thématiques liés aux banlieues, le Collectif Banlieues Respect estime que l’emploi est actuellement la première des priorités dans les zones urbaines sensibles et qu’il prend acte des propos du chef de l’Etat concernant la signature de plus de 500 contrats d’autonomie par semaine, en espérant que ces contrats permettent aux jeunes les plus en difficultés de décrocher un emploi ou une formation qualifiante.

Le Collectif Banlieues Respect espère que ce genre d’initiative permettant à des français de débattre autour d’une table ronde de leurs problèmes, de leurs besoins et de leurs attentes puisse être un jour organisé en Banlieue et plus particulièrement dans les quartiers.


Communiqué de presse du 13 Janvier 2010

Réaction à la proposition de loi pour le droit de vote des étrangers déposée par le PS

Le Collectif Banlieues Respect qui regroupe une centaine d’associations impliquées depuis plusieurs années dans l’action au sein des quartiers difficiles, avait appelé à la paix et au respect lors des émeutes de 2005.

Le Collectif Banlieues Respect avait organisé le Mardi 5 Janvier 2010 dans la cité des 4000 à la Courneuve, en présence du ministre de l’immigration, M. Bessons, un débat sur l’identité nationale afin de demander son accélération mais sur la base de propositions concrètes telle que le droit de vote des étrangers aux élections locales. A cette occasion, Monsieur Bessons avait affirmé qu’à titre personnel il était pour ce droit de vote.

En 2007, lors de la campagne présidentielle, Monsieur Sarkozy s’était aussi déclaré favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales.

Le Collectif Banlieues Respect soutient la proposition de loi sur le droit de vote des étrangers aux élections locales déposé par le Parti Socialiste à l’assemblée nationale.

(Néanmoins, à l’instar de quelques pays qui ont accordé le droit des votes des étrangers aux élections locales, le Collectif Banlieues Respect espère ne pas assister à un durcissement des conditions d’acquisition de la nationalité française.


Communiqué de presse du 11 Janvier 2010

Réaction aux propos de Mme Fadela Amara, qui veut «nettoyer au Karcher la violence dans nos cités »

Le Collectif Banlieues Respect qui regroupe une centaine d’associations impliquées depuis plusieurs années dans l’action au sein des quartiers difficiles, avait appelé à la paix et au respect lors des émeutes de 2005.

Le Collectif Banlieues Respect constate que la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville, Madame Fadela Amarra, aime utiliser des phrases « chlagada »(1) quand il s’agit d’évoquer les problèmes de violence dans les quartiers.

Le collectif exprime des doutes sur la capacité de la Madame Amarra à apporter des solutions efficaces sur ces questions complexes, lorsque nous voyons que, dans les faits, il n’y a pas de plan banlieues.

Le Collectif Banlieues Respect demande au gouvernement la mise en place de politiques publiques pertinentes de lutte contre la délinquance et en particulier contre la récidive des mineurs. Malheureusement, nous avons constaté lors du dernier comité interministériel de la prévention de la délinquance du 2 Octobre 2009, présidé par le Premier ministre, que la grande majorité des budgets financiers étaient consacrés à la vidéosurveillance.

(1) Chlagada : expression argot utilisée dans quelques quartiers sensibles pour désigner une personne ou des propos ayant peu d’intérêts.


Communiqué de presse du 8 Janvier 2009

Réaction à la mort de Philippe Séguin

Le Collectif Banlieues Respect qui regroupe une centaine d’associations impliquées depuis plusieurs années dans l’action au sein des quartiers difficiles, avait appelé à la paix et au respect lors des émeutes de 2005.

Le Collectif Banlieues Respect a appris avec beaucoup tristesse le décès de monsieur Philippe Seguin, un homme politique qui avait une forte personnalité et beaucoup de courage.

Il n’avait pas hésité à critiquer en tant que Président de la Cour des Comptes, les retards dans le versement des subventions aux associations et le désengagement de l’Etat dans ces quartiers sensibles.


Communiqué de presse du 18 Janvier 2007

Organisation d’ un débat dans un quartier sensible sur la politique étrangère de la France et les mesures concrètes sur la diversité au Ministère des Affaires Etrangères

A l’invitation de trois associations du Collectif Banlieues respect, Citoyenneté et démocratie, Objectifs 2000 et Ecoute Conseil Dialogue, le ministre des affaires étrangères, M. Philippe Douste-Blazy, se rendra dans un quartier sensible à Villeneuve-la-Garenne ( 92), le Jeudi 18 janvier, pour y participer à un débat sur la politique étrangère de la France.

Les jeunes présents, issues d’une vingtaine de quartiers sensibles d’île de France, interrogeront le ministre sur les sujets d’actualité internationale.

La politique de la France au Maghreb, au proche et au Moyen Orient, en particulier le conflit israélo-palestinien, les questions de développement et la contribution que les jeunes issus de l’immigration peuvent apporter au co-développement, les questions migratoires dont la délivrance des visas et le lien avec les politiques du développement, la construction européenne ainsi que le dialogue des cultures devraient être quelques uns des thèmes évoqués.

Mais aussi le ministre présentera les mesures, à sa demande, qui devraient être mises en œuvre au ministère des Affaires étrangères, pour y promouvoir la diversité et l’égalité des chances. Ce débat se déroulera :

Le Jeudi 18 janvier 2007 à 19h
Quartier de la Caravelle, Salle des Fêtes
Rue du 8 Mai 1945
Villeneuve-La-Garenne (92)

Une réponse à to “Communiqués”

Laisser un commentaire