Banlieues Respect est une fédération d'organisation associatives provenant de quartiers situées dans les zones urbaines sensibles.
Collectif non subventionné depuis sa création en 2005.

Mise en examen de Nicolas Sarkozy

sarkozy3

Le Collectif Banlieue Respect, qui regroupe plusieurs associations de banlieue, a appris que l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a été mis en examen, le mardi 16 février 2016, pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012.ui regroupe des associations de banlieue

Le  Collectif Banlieue Respect estime que cette mise en examen, de Nicolas Sarkozy, n’est pas vraiment justifiée et n’a comme finalité que de lui nuire politiquement en vue de la prochaine élection présidentielle 2017. En effet, il semblerait que sur trois juges en charge du dossier, seul un magistrat souhaitait cette mise en examen, les deux autres étaient opposés.

Même si Nicolas Sarkozy a signé un document constatant un dépassement, de plusieurs centaines de milliers d’euros, du plafond des dépenses autorisées de sa campagne présidentielle de 2012.

Sa véritable sanction a été le rejet de ses comptes de campagne et la perte du remboursement de la moitié du plafond des dépenses autorisées, somme d’un montant approximatif de 11 millions d’euros qui a été remboursé en partie par lui-même et par les militants de l’UMP à travers l’opération du « Sarkothon » alors que le candidat socialiste a bénéficié de ce remboursement.

Pour information, le coût de la campagne pour François Hollande a été de 21,8 millions d’euros et pour Nicolas Sarkozy de 21,3 millions d’euros, effet direct la campagne présidentielle de 2012 a coûté 2 millions d’euros de moins que celle de 2007.

Par conséquent, le Collectif Banlieue Respect estime que cette affaire est « tirée par les cheveux » et que cela s’apparente à du harcèlement judiciaire.

Alors quel est l’intérêt du Collectif Banlieues Respect qui a été, de novembre 2005, date de sa création lors des émeutes urbaines, jusqu’à la présidentielle d’avril 2012, période durant laquelle Nicolas Sarkozy avait les pleins pouvoirs, une des organisations de banlieue, à qui personne, à droite ou à gauche, n’a fait le moindre cadeau.

Mais encore, le Collectif Banlieues Respect a souvent été opposé, aux thèses et aux actions, de Nicolas Sarkozy, concernant la banlieue et l’islam.

La réponse est simple, dans un contexte difficile où la France est marquée par une droitisation de ses valeurs, le Collectif Banlieues Respect estime qu’un affaiblissement de Nicolas Sarkozy à l’approche des primaires des Républicains et de la présidentielle de 2017 ne fera que le jeu du Front National qui est devenu, en nombre de voix, lors des dernières élections, le premier parti de France.

Par ailleurs, le Collectif Banlieues Respect est certain que la prochaine élection présidentielle de 2017 sera rude et qu’elle se  jouera sur le thème de l’emploi mais surtout autour des questions liées à l’identité française et à l’Islam.

Hassan BEN M’BAREK.
Porte-parole du Collectif Banlieues Respect.
Téléphone: 06 29 56 15 64

Laisser un commentaire

Front des Banlieues Indépendant (FBI) structure opérationnelle et de "combat" des associations composant le Collectif Banlieues Respect.