Banlieues Respect est une fédération d'organisation associatives provenant de quartiers situées dans les zones urbaines sensibles.
Collectif non subventionné depuis sa création en 2005.

Communiqué de presse du 28 novembre 2013

 

hollande bonnets rouges banlieue1

Hollande en banlieue pour parler de l’emploi.


 6ème Action pour l’emploi:

Accueil de Hollande à Aubervilliers (93)  par les Bonnets Rouges de Banlieue

Ce matin à 9h30, Monsieur François Hollande a effectué une visite surprise en banlieue à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, sur le thème de l’emploi.

Quelques militants des bonnets rouges de banlieue issus du Collectif Banlieues Respect se sont déplacés en dernière minute afin d’interpeller le chef de l’état sur un arrêté en date du 16 juillet 2013 pris par le gouvernement  qui va entrainer la fermeture de plus de 200 petites entreprises représentant plus de 1000 emplois et crées pour la plupart par des jeunes de banlieue.

Les bonnets rouges de banlieue condamnent le double discours de Monsieur François Hollande concernant l’emploi et plus particulièrement l’emploi dans les quartiers.

En effet, le  président de la République a répété que l’emploi reste la priorité numéro un et a réaffirmé son engagement d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin l’année.

Les Bonnets Rouges de Banlieue estime que cet objectif est totalement irréaliste  et que l’opération d’aujourd’hui n’est qu’une simple opération de communication.

Par ailleurs, les Bonnets Rouges de Banlieue issus du Collectif Banlieues Respect  font la promesse, au Président de la République, Monsieur François Hollande, que  chaque fois qu’il se rendra en banlieue pour parler de l’emploi et de l’entreprenariat, il aura droit à un comité d’accueil tant qu’il n’y aura pas un véritablement plan de l’emploi dans les banlieues et que l’arrêté du 16 juillet 2013 ne sera pas annulé. 

Hassan BEN M’BAREK

Tél: 06 19 04 21 66

Laisser un commentaire

Front des Banlieues Indépendant (FBI) structure opérationnelle et de "combat" des associations composant le Collectif Banlieues Respect.