Banlieues Respect est une fédération d'organisation associatives provenant de quartiers situées dans les zones urbaines sensibles.
Collectif non subventionné depuis sa création en 2005.

Archive pour mars 2011

Communiqué de presse du 29 Mars 2011

Non au débat sur l’islam. Oui à une croisade contre les discriminations et le chômage dans les banlieues.

Le Collectif Banlieues Respect coorganisateur de la conférence de presse du mardi 29 mars 2011 à 11h sur le parvis de la Mosquée de Paris appel les musulmans de France à porter une «étoile verte» afin de protester et de demander l’annulation de ce débat islamophobe.

Le Collectif Banlieues Respect estime que ce débat est stérile et dangereux pour le vivre-ensemble.

Le Collectif Banlieues Respect demande au chef de l’Etat, M.Nicolas Sarkozy, de mettre définitivement fin à ce débat afin de cessez la stigmatisation des musulmans.

Le Collectif Banlieues Respect souhaite que M. Nicolas Sarkozy à l’image de ce qui se passe dans les pays Arabes apporte son soutien à une véritable révolution dans les quartiers.

Le président de la république doit être à l’initiative d’une véritable croisade contre les discriminations et le chômage dans les banlieues.

Le Collectif Banlieues Respect remercie des personnalités politiques du gourvernement tels que M.Alain Juppé, Ministre des affaires étrangères, M.Jean-François Baroin, porte -parole du gouvernement, François Fillon , Premier ministre pour leurs réserves sur la mise en place de ce débat sur la laïcité et l’islam.

Le Collectif Banlieues Respect remercie également des personnalités tels que M.Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France , M Robert Badinter, ex-président du Conseil constitutionnel pour leurs déclarations sur les dangers de ce débat.

communiqué de presse du 28 mars 2011

Le Collectif banlieue Respect et le Conseil des Démocrates Musulmans lancent l’opération « étoile verte »

image verte

L’étoile verte est le signe vestimentaire que les musulmans de France ont décidé de porter pour demander l’annulation du débat sur l’islam et la fin de l’islamophobie de l’UMP de M.Copé.

Face aux menaces de croisades à l’endroit d’une partie de la population française, contre ses musulmans.

Face à une idéologie qui consiste à expatrier par bateau des contingents entier de citoyens français vers l’expatriation.

Contre une islamophobie galopante et le règne de l’un contre l’autre. Pour une république une et indivisible. Parce que subir suffit ! Parce qu’il n’est plus question de continuer à ne plus être, parce que le vivre ensemble dans nos choix est un avenir choisit

Une conférence de presse sera tenue le :  Mardi 29 mars 2011 A 11HOO  Sur le parvis de la Mosquée de Paris  Au 2 bis, place du puits de l’Ermite, 75005.

Communiqué de presse du 26 Mars 2011

 

 Annulation du rassemblement à Meaux, devant la mairie, de M. Jean-François Copé.

 

Le Collectif Banlieues Respect a décidé d’annuler le rassemblement prévu le dimanche 27 mars 2011 à 11h30, devant la mairie de Monsieur Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP et député maire de Meaux.
En effet, le Collectif Banlieues Respect ne souhaite pas perturber la bonne tenue des élections cantonales.

Le Collectif Banlieues Respect reportera à une date ultérieure, au plus tard dans les 10 jours,ce rassemblement afin de demander l’annulation du débat sur la laïcité et l’islam.

Communiqué de presse du 23 Mars 2011

Rassemblement à Meaux, devant la mairie, de M. Jean-François Copé, pour l’annulation du débat sur l’islam.

Les associations membres du Collectif Banlieues Respect ont décidé d’organiser un rassemblement dans le fief de Monsieur Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP et député maire de Meaux.

Ce rassemblement se déroulera, le dimanche 27 mars 2011 à 11h30, devant la mairie de Meaux. 1 place de l’Hôtel de ville 77 100 Meaux.

Le Collectif Banlieues Respect estime que l’unanimité des musulmans de France est contre ce débat qui favorise fortement la stigmatisation des musulmans.

En effet, les musulmans de France refusent d’être les boucs émissaires d’une politique menée par l’UMP de monsieur Copé qui est suicidaire, dangereuse et antirépublicaine. 

Communiqué de presse du 16 Mars 2011

Les élites des banlieues se mobilisent contre l’ islamophobie et pour l’annulation du débat sur l’Islam.

Des associations membres du Collectif Banlieues Respect ont décidés d’organiser une rencontre avec monsieur Abderrahmane Dahmane, président du conseil des démocrates musulmans pour demander l’annulation du débat sur l’islam.

Cette rencontre se déroulera dans un lieu symbolique, le jeudi 17 mars 2011 à 18h30, sur la dalle d’Argenteuil, dans la salle Saint Just, 36 place Canuts 95100 Argenteuil.

En effet, c’est dans ces lieux, en 2005, que le ministre de l’intérieur de l’époque, monsieur Nicolas Sarkozy, avait insulté les jeunes de banlieues en les traitant de «racailles».

Malheureusement, le Collectif Banlieues Respect constate que les processus de diabolisation sont toujours d’actualité en direction de ces populations.

Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, apporte malheureusement sa contribution négative à ce constat en maintenant ce débat, honteux et dangereux, qui contribue à stigmatiser l’ensemble des musulmans de France.

le Collectif Banlieues Respect entend mener des actions pour mobiliser l’ensemble des acteurs de la diversité pour l’annulation de ce débat.  

Communiqué de presse du 14 Mars 2011

Marche devant l‘Elysée pour dénoncer le limogeage de M.Dahmane par M.Sarkozy le mercredi 16 Mars 2011 à 16H   Le président de la République, monsieur Nicolas Sarkozy, a limogé le 11 mars 2011 son conseiller technique à la diversité, monsieur Abderrahmane Dahmane, suite à son opposition à la tenue du débat sur la laïcité et à ses propos sur l’UMP de monsieur Jean-François Copé. En effet, monsieur Abderrahmane Dahmane avait qualité l’UMP de Copé de « peste pour les musulmans » et que ce débat « voulu par Nicolas Sarkozy pour la défense des musulmans, a été dévié parce qu’à l’UMP il y a des gens très proches du Front National ». Malheureusement, plusieurs personnalités de L’UMP ont tenus des propos très durs à l’égard des arabes ou des musulmans. Ces responsables politiques n’ont jamais été sérieusement inquiétés, ni limogés malgré quelques condamnations en justice (ex: Brice Hortefeux).  Le Collectif Banlieues Respect tire la conclusion que le véritable patron à l’Elysée n’est plus Nicolas Sarkozy mais Jean-François Copé. Par conséquent, 10 présidents d’associations de quartiers, membres du Collectif Banlieues Respect, participeront à une marche symbolique et silencieuse devant le Palais de l’Elysée le mercredi 16 Mars 2011 à 16H pour condamner et protester contre le limogeage de, monsieur Abderrahmane Dahmane, mais aussi pour la dignité et contre la stigmatisation des français musulmans.

Communiqué de presse du 11 Mars 2011

Condamnation du limogeage de Monsieur Abderrahamane Dahmane.Ex-conseiller diversité de Monsieur Nicolas Sarkozy.

Le Collectif Banlieues Respect a appris avec regret le limogeage, le 11 mars 2011, de Monsieur Abderrahmane Dahamne, ex-conseiller diversité de Monsieur Nicolas Sarkozy.

Le Collectif Banlieues Respect, coorganisateur de la rencontre du jeudi 10 mars 2011 à la mosquée de Paris, avait observé que monsieur Dahmane, dans une atmosphère difficile, avait toujours pris la défense du président de la République en expliquant aux participants que celui-ci avait autorité ce débat pour lutter contre la stigmatisation des musulmans. Le Collectif Banlieues Respect estime cette décision injuste et inquiétante.

En effet, Monsieur Abderrahmane Dahmane a fortement critiqué le secrétaire général de l’UMP, Monsieur Jean-François Copé, à l’origine de ce débat et de son impact négatif sur les français musulmans.

Monsieur Jean-François Copé connait une ascension politique importante depuis qu’il a décidé de mener des actions en direction de la communauté musulmane. (projet de loi sur le voile intégrale, débat sur l’islam)

Le Collectif Banlieues Respect constate que lorsque une personne de culture musulmane, membre de l’UMP, demande l’annulation de ce débat et critique son initiateur, il est immédiatement limogé alors que ce parti politique appel au dialogue.

Par comparaison, lorsque des membres importants de l’UMP tels que Madame Nadine MORENO et Monsieur Brice HORTEFEUX tiennent des propos « abjects » aucune sanction n’est prononcée. Malgré la condamnation par la justice d’une de ces personnes.

Le Collectif Banlieues Respect arrive malheureusement à la conclusion que le président de la république Monsieur Nicolas Sarkozy a perdu la main à l’intérieur de l’UMP au profit de Monsieur Jean-François Copé.

Le Collectif Banlieues Respect considère , Monsieur Jean-François Copé, comme personne non gratta  dans la communauté musulmane.

Communiqué de presse du 13 Mars 2011

Le revirement de Monsieur Dalil Boubakeur

Le Collectif Banlieues Respect a appris avec étonnement la rencontre le samedi 12 mars 2011 entre le secrétaire général de l’UMP, monsieur Jean-François Copé et le recteur de la Grande mosquée de Paris, monsieur Dalil Boubakeur, concernant les bonnes intentions de l’UMP au sujet du débat sur la laïcité et l’islam prévu le 5 avril.

Le Collectif Banlieues Respect a été organisateur avec la fédération nationale de la mosquée de Paris et le conseil des démocrates musulmans de France de la rencontre du jeudi 10 mars 2011 à la Mosquée de Paris. A cette occasion des critiques très vives ont été prononcées en direction de l’UMP et de monsieur Jean-François Copé.

Le Collectif Banlieues Respect est totalement surpris et écoeuré de ce revirement à 180 degré de monsieur Dalil Boubakeur.

En effet, monsieur Dalil Boubakeur a tenu des propos très durs, quelques jours avant cette rencontre, à l’encontre de monsieur Jean-François Copé et de l’UMP. Il demandait le retrait pur et simple du débat sur la laïcité et l’islam.

Le Collectif Banlieues Respect est au regret de constater que la Grande Mosquée de Paris a perdu toute crédibilité auprès d’une large majorité de français musulmans

 

Communiqué de presse du 11 Mars 2011

Mettre à disposition des églises de France vides pour la prière du vendredi des musulmans.

 
 

 

 

A l’initiative de la Fédération nationale de la Mosquée de Paris, du Conseil des démocrates musulmans de France et du Collectif Banlieues Respect, des responsables religieux, des élus des différentes formations politiques et des organisations de banlieues se sont rassemblés, le jeudi 10 mars 2011, à la Mosquée de Paris afin de déterminer les actions à mettre en place pour dénoncer ce débat sur la laïcité et l’islam.

 
Le Collectif Banlieues Respect considère que chaque fois qu’il y a un débat de cette nature, celui-ci débouche sur une loi visant à stigmatiser les musulmans.

Le débat étant de fait installé, le Collectif Banlieues Respect ne peut qu’apporter ses recommandations et mener des actions.

Dans un esprit de solidarité interreligieuse, le porte-parole du Collectif Banlieues Respect, Hassan BEN M’BAREK, demande aux structures en charge de l’organisation de l’Eglise de France la mise à disposition des églises vides pour la prière du Vendredi afin d’éviter que les musulmans ne prient dans la rue et d’être les otages des politiques.  

 

Les quelques associations membres du Collectif Banlieues Respect présentes à la rencontre du jeudi 10 mars 2011 à la mosquée de Paris:

M.Rachid NEKKAZ Président association « Club des élus Allez France »

M.Karim CHERID Président association « Le Vivier

M.Hassan BEN M’BAREK Président association « Citoyenneté & Démocratie »

M.Mohamed CHANAÏ Président association « La Lumière »

M.Omar DJELLOULI Président association « L’ouverture »

M.Ahmed MAMACHE Président association « NUMED»

M.Mustapha MANSOURI Président association « Carrefour »

M. Abdoula ELGATOU Président association « Objectif 2000 »

M.Abderahim AÏT-OMAR Président association « Ecoute Conseil Dialogue »

M.Youcef MEGDOUD Président association « Entreprises&Quartiers»

M.Mounir ARRAI Président association « Terre et paix »

M. Farid KHALDI Président association « CIQ 21 »

M.Mustapha BENLAFKIH Vice-président « Solidarité Assistance Dialogue»

M.Hamid MANSOURI Vice-président « Citoyenneté Intégration Argenteuil »

M.Said ZAMOUN Président association « Médiation Citoyenne»

Communiqué de presse du 07 Mars 2011

FEDERATION NATIONALE DE LA MOSQUEE DE PARIS CONSEIL DES DEMOCRATES MUSULMANS DE FRANCE COLLECTIF BANLIEUES RESPECT                                                   Réaction au débat sur l’islam. Non à un islam bouc émissaire. Des Responsables religieux, des élus de divers partis politiques, des personnalités de la société civile, des organisations laïques ainsi que des associations de banlieues ont décidé de réagir au débat sur l’islam. A cet effet, une rencontre sera organisée le jeudi 10 mars 2011 à 18h30 à la Mosquée de Paris pour déterminer les moyens et les actions à mettre en place afin de dénoncer ce débat et de lutter contre les discriminations et la stigmatisation récurrente des Français musulmans. Cette initiative citoyenne qui s’inscrit dans une démarche de dignité a pour objectif principale d’envoyer un message d’union et de fermeté en direction de ceux qui veulent instrumentaliser l’islam, à l’approche d’échéances électorales importantes. Nous souhaitons rassembler la communauté musulmane, comprenant des pratiquants et des non-pratiquants, partisan du mieux «vivre ensemble».