Banlieues Respect est une fédération d'organisation associatives provenant de quartiers situées dans les zones urbaines sensibles.
Collectif non subventionné depuis sa création en 2005.

Archive pour mars 2011

Africa n°1: Nous allons manifester devant le siège de l’UMP

logo_africa 300 x 100

 

 

hassan ben m'barek photo

Presse du 30 mars 2011

Hassan Ben M’Barek de « Banlieues Respect » : Nous allons manifester devant le siège de l’UMP

 

Le Collectif Banlieues Respect, qui représente de nombreuses associations œuvrant dans les banlieues françaises, appelle les musulmans de France à porter une « étoile verte » afin de demander l’annulation du débat sur la laïcité voulu par l’UMP et qualifié par eux de « débat islamophobe ». Le Collectif Banlieues Respect estime que ce débat est stérile et dangereux pour le vivre-ensemble.

Hassan Ben M’Barek, porte parole du collectif, revient pour Africa N°1 sur la genèse de ce mouvement.

 

Pourquoi cet appel ?

Nous avons été les premiers à réagir avec les démocrates musulmans à la suite d’une réunion organisée à la mosquée de Paris le 10 Mars dernier. La réunion avait été houleuse et certains participants avaient même déchiré leur carte de l’UMP. A la suite de cette rencontre, plusieurs organisations cultuelles avaient décidé de ne pas participer au débat organisé par l’UMP. Nous avons pensé qu’il fallait agir et après une concertation à Argenteuil nous avons décidé trois actions. Tout d’abord nous avons manifesté devant la Mairie de Meaux. Ensuite nous avons lancé cet appel au port de la croix verte. Enfin nous prévoyons une manifestation devant le siège de l’UMP.

 

Au fond qu’est ce qui vous dérange dans ce débat ?

Nous en avons marre que les populations de confession musulmane soient stigmatisées en permanence. Là, on nous parle d’abord d’un débat sur l’Islam puis celui-ci est renommé débat sur la laïcité mais on n’est pas dupe. On sent bien qu’on a changé la forme mais que le fond ne changera pas. Au final cela va aboutir à des lois discriminatoires envers les musulmans comme c’est le cas depuis plus d’un an maintenant.
Est-ce que pour manifester ce mécontentement, le choix du port de l’étoile verte est judicieux ?

Nous avons entendu les réactions de la communauté juive et nous avons bien compris que cela pouvait poser problème. Mais dans notre esprit, il n’y a aucun rapport avec la Shoah. L’étoile est un symbole de l’Islam. Notre but est juste d’afficher notre ras-le-bol des discriminations.

 

Comment cela est-il perçu par le public ?

Des gens nous suivent. On nous contacte pour recevoir l’étoile. Il y a même des non musulmans qui nous ont contactés et cela m’a étonné. Dans peu de temps nous allons nous rendre dans plusieurs banlieues pour les distribuer. Quant à l’avenir de cette démarche nous en parlons en interne. A Banlieue Respect certains sont pour garder l’étoile jusqu’en 2012. D’autres en revanche veulent la maintenir jusqu’à la fin du débat ou jusqu’à son annulation.

Propos recueillis par Matthieu Jean

Lien: http://www.africa1.com/spip.php?article9813

Communiqué de presse du 29 Mars 2011

Non au débat sur l’islam. Oui à une croisade contre les discriminations et le chômage dans les banlieues.

Le Collectif Banlieues Respect coorganisateur de la conférence de presse du mardi 29 mars 2011 à 11h sur le parvis de la Mosquée de Paris appel les musulmans de France à porter une «étoile verte» afin de protester et de demander l’annulation de ce débat islamophobe.

Le Collectif Banlieues Respect estime que ce débat est stérile et dangereux pour le vivre-ensemble.

Le Collectif Banlieues Respect demande au chef de l’Etat, M.Nicolas Sarkozy, de mettre définitivement fin à ce débat afin de cessez la stigmatisation des musulmans.

Le Collectif Banlieues Respect souhaite que M. Nicolas Sarkozy à l’image de ce qui se passe dans les pays Arabes apporte son soutien à une véritable révolution dans les quartiers.

Le président de la république doit être à l’initiative d’une véritable croisade contre les discriminations et le chômage dans les banlieues.

Le Collectif Banlieues Respect remercie des personnalités politiques du gourvernement tels que M.Alain Juppé, Ministre des affaires étrangères, M.Jean-François Baroin, porte -parole du gouvernement, François Fillon , Premier ministre pour leurs réserves sur la mise en place de ce débat sur la laïcité et l’islam.

Le Collectif Banlieues Respect remercie également des personnalités tels que M.Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France , M Robert Badinter, ex-président du Conseil constitutionnel pour leurs déclarations sur les dangers de ce débat.

communiqué de presse du 28 mars 2011

Le Collectif banlieue Respect et le Conseil des Démocrates Musulmans lancent l’opération « étoile verte »

image verte

L’étoile verte est le signe vestimentaire que les musulmans de France ont décidé de porter pour demander l’annulation du débat sur l’islam et la fin de l’islamophobie de l’UMP de M.Copé.

Face aux menaces de croisades à l’endroit d’une partie de la population française, contre ses musulmans.

Face à une idéologie qui consiste à expatrier par bateau des contingents entier de citoyens français vers l’expatriation.

Contre une islamophobie galopante et le règne de l’un contre l’autre. Pour une république une et indivisible. Parce que subir suffit ! Parce qu’il n’est plus question de continuer à ne plus être, parce que le vivre ensemble dans nos choix est un avenir choisit

Une conférence de presse sera tenue le :  Mardi 29 mars 2011 A 11HOO  Sur le parvis de la Mosquée de Paris  Au 2 bis, place du puits de l’Ermite, 75005.

Saphir news: Les musulmans appelés à porter une « étoile verte »

 

logo saphirnew 300x100

Presse du 28 mars 2011
Les musulmans appelés à porter une « étoile verte »

 

 

Les juifs d’hier sont les musulmans d’aujourd’hui. C’est l’avis de l’ex-conseiller à l’Elysée chargé de la Diversité Abderahmane Dahmane a appelé, lundi 28 mars, les musulmans à porter une « étoile verte » pour protester contre le débat sur l’islam voulu par l’UMP, rapporte le Figaro.

« L’étoile verte est le signe vestimentaire que les musulmans de France ont décidé de porter pour demander l’annulation du débat sur l’islam et la fin de l’islamophobie de l’UMP de M. Copé (Jean-François) », selon un communiqué signé de M. Dahmane et Hassan Ben M’Barek, porte-parole Banlieues Respect, un collectif d’associations existant depuis 2005.

Le porte-parole du gouvernement François Baroin a déclaré entre-temps sur France Info qu’il fallait « certainement mettre un terme à tous ces débats ». Des déclarations que l’UMP n’a guère appréciées puisque le parti a fait savoir que le port-parole va être amené à rectifier ses propos car il aurait été convenu que les animateurs du débat le 5 avril soient Jean-François Copé… et M. Baroin.

Le président Nicolas Sarkozy a réaffirmé lundi, lors d’une réunion avec les dirigeants de l’UMP, qu’il fallait que le débat sur la laïcité « ait lieu ». Il ne lâche rien malgré les ratés observés lors des élections cantonales.

Communiqué de presse du 26 Mars 2011

 Annulation du rassemblement à Meaux, devant la mairie, de M. Jean-François Copé.

Le Collectif Banlieues Respect a décidé d’annuler le rassemblement prévu le dimanche 27 mars 2011 à 11h30, devant la mairie de Monsieur Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP et député maire de Meaux.
En effet, le Collectif Banlieues Respect ne souhaite pas perturber la bonne tenue des élections cantonales.

 

Le Collectif Banlieues Respect reportera à une date ultérieure, au plus tard dans les 10 jours,ce rassemblement afin de demander l’annulation du débat sur la laïcité et l’islam.

Communiqué de presse du 23 Mars 2011

Rassemblement à Meaux, devant la mairie, de M. Jean-François Copé, pour l’annulation du débat sur l’islam.

Les associations membres du Collectif Banlieues Respect ont décidé d’organiser un rassemblement dans le fief de Monsieur Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP et député maire de Meaux.

Ce rassemblement se déroulera, le dimanche 27 mars 2011 à 11h30, devant la mairie de Meaux. 1 place de l’Hôtel de ville 77 100 Meaux.

Le Collectif Banlieues Respect estime que l’unanimité des musulmans de France est contre ce débat qui favorise fortement la stigmatisation des musulmans.

En effet, les musulmans de France refusent d’être les boucs émissaires d’une politique menée par l’UMP de monsieur Copé qui est suicidaire, dangereuse et antirépublicaine. 

Communiqué de presse du 16 Mars 2011

Les élites des banlieues se mobilisent contre l’ islamophobie et pour l’annulation du débat sur l’Islam.

Des associations membres du Collectif Banlieues Respect ont décidés d’organiser une rencontre avec monsieur Abderrahmane Dahmane, président du conseil des démocrates musulmans pour demander l’annulation du débat sur l’islam.

Cette rencontre se déroulera dans un lieu symbolique, le jeudi 17 mars 2011 à 18h30, sur la dalle d’Argenteuil, dans la salle Saint Just, 36 place Canuts 95100 Argenteuil.

En effet, c’est dans ces lieux, en 2005, que le ministre de l’intérieur de l’époque, monsieur Nicolas Sarkozy, avait insulté les jeunes de banlieues en les traitant de «racailles».

Malheureusement, le Collectif Banlieues Respect constate que les processus de diabolisation sont toujours d’actualité en direction de ces populations.

Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, apporte malheureusement sa contribution négative à ce constat en maintenant ce débat, honteux et dangereux, qui contribue à stigmatiser l’ensemble des musulmans de France.

le Collectif Banlieues Respect entend mener des actions pour mobiliser l’ensemble des acteurs de la diversité pour l’annulation de ce débat.

Nouvelobs.com/AFP: « Banlieues Respect dénonce le revirement indigne de Boubakeur »

 

logo observateurlogo afp

 

Presse du 14 mars 2011 

Banlieues Respect dénonce le revirement indigne de Boubakeur »

dalil boubekeur

Le collectif se dit « écœuré » du changement de position du recteur de la Grande Mosquée de Paris, qui accepte finalement de participer au débat sur la laïcité et l’islam après en avoir demandé l’annulation.

Le collectif Banlieues Respect a dénoncé lundi dans un communiqué le « revirement indigne » du recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, qui veut participer au débat sur la laïcité et l’islam après en avoir demandé l’annulation. (c) Afp

Le collectif Banlieues Respect a dénoncé, lundi 14 mars, dans un communiqué le « revirement indigne » du recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, qui veut participer au débat sur la laïcité et l’islam après en avoir demandé l’annulation. « Banlieues Respect est totalement surpris et écœuré de ce revirement indigne et à 180 degrés de monsieur Dalil Boubakeur« , selon le communiqué. Le collectif rappelle que le recteur a demandé l’annulation du débat et tenu des « propos très durs » envers le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, lors d’une réunion jeudi à la Grande Mosquée de Paris.

 

Cette réunion a valu au conseiller technique en charge de la diversité à l’Elysée, Abderahmane Dahmane, d’être limogé. Abderahmane Dahmane s’en était pris avec vigueur à sa formation, lançant notamment: « L’UMP de Copé, c’est la peste pour les musulmans ».

 

La Grande Mosquée de Paris a perdu toute crédibilité

Banlieues Respect qui a fait partie des organisateurs de la réunion de jeudi soir « est au regret de constater que la Grande Mosquée de Paris a perdu toute crédibilité auprès d’une large majorité de français musulmans », selon son communiqué. Dalil Boubakeur a reçu samedi Jean-François Copé, qui « l’a assuré des bonnes intentions du débat sur la laïcité », après le limogeage du conseiller à la diversité de Nicolas Sarkozy. Désormais, « l’Institut musulman de la Mosquée de Paris souhaite (…) apporter une contribution constructive à ce débat sur la laïcité, principe fondamental de la République cher à tous les citoyens français, et particulièrement ceux de confession musulmane », a indiqué la Grande Mosquée après cette rencontre.

 

Nouvelobs.com avec AFP

 

Lien Article:  http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20110314.OBS9634/banlieues-respect-denonce-le-revirement-indigne-de-boubakeur.html

Communiqué de presse du 14 Mars 2011

1280px-Paris_-_palais_de_l'Élysée_-_cour_05

Marche devant l‘Elysée pour dénoncer le limogeage de M.Dahmane par M.Sarkozy le mercredi 16 Mars 2011 à 16H

Le président de la République, monsieur Nicolas Sarkozy, a limogé le 11 mars 2011 son conseiller technique à la diversité, monsieur Abderrahmane Dahmane, suite à son opposition à la tenue du débat sur la laïcité et à ses propos sur l’UMP de monsieur Jean-François Copé.

En effet, monsieur Abderrahmane Dahmane avait qualité l’UMP de Copé de  «peste pour les musulmans»  et que ce débat «voulu par Nicolas Sarkozy pour la défense des musulmans, a été dévié parce qu’à l’UMP il y a des gens très proches du Front National».

Malheureusement, plusieurs personnalités de L’UMP ont tenus des propos très durs à l’égard des arabes ou des musulmans. Ces responsables politiques n’ont jamais été sérieusement inquiétés, ni limogés malgré quelques condamnations en justice (ex: Brice Hortefeux).

Le Collectif Banlieues Respect tire la conclusion que le véritable patron à l’Elysée n’est plus Nicolas Sarkozy mais Jean-François Copé.

Par conséquent, 10 présidents d’associations de quartiers, membres du Collectif Banlieues Respect, participeront à une marche symbolique et silencieuse devant le Palais de l’Elysée le mercredi 16 Mars 2011 à 16H pour condamner et protester contre le limogeage de, monsieur Abderrahmane Dahmane, mais aussi pour la dignité et contre la stigmatisation des français musulmans.

Débat laïcité: Banlieues Respect dénonce le « revirement » de Boubakeur

 

logo express ok

Dalil Boubekeur

Presse du 14 mars 2011

Débat laïcité: Banlieues Respect dénonce le « revirement » de Boubakeur

 

PARIS – Le collectif Banlieues Respect a dénoncé lundi dans un communiqué le « revirement indigne » du recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, qui veut participer au débat sur la laïcité et l’islam après en avoir demandé l’annulation.

« Banlieues Respect est totalement surpris et écoeuré de ce revirement indigne et à 180 degrés de monsieur Dalil Boubakeur« , selon le communiqué.

Le collectif rappelle que le recteur a demandé l’annulation du débat et tenu des « propos très durs » envers le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, lors d’une réunion jeudi à la Grande Mosquée de Paris.

Cette réunion a valu au conseiller technique en charge de la diversité à l’Elysée, Abderahmane Dahmane, d’être limogé. M. Dahmane s’en était pris avec vigueur à sa formation, lançant notamment: « L’UMP de Copé, c’est la peste pour les musulmans« .

Banlieues Respect, qui a fait partie des organisateurs de la réunion de jeudi soir, « est au regret de constater que la Grande Mosquée de Paris a perdu toute crédibilité auprès d’une large majorité de français musulmans« , selon son communiqué.

Dalil Boubakeur a reçu samedi Jean-François Copé, qui « l’a assuré des bonnes intentions du débat sur la laïcité« , après le limogeage du conseiller à la diversité de Nicolas Sarkozy.

Désormais, « l’Institut musulman de la Mosquée de Paris souhaite (…) apporter une contribution constructive à ce débat sur la laïcité, principe fondamental de la République cher à tous les citoyens français, et particulièrement ceux de confession musulmane« , a indiqué la Grande Mosquée après cette rencontre.

Front des Banlieues Indépendant (FBI) structure opérationnelle et de "combat" des associations composant le Collectif Banlieues Respect.