Banlieues Respect est une fédération d'organisation associatives provenant de quartiers situées dans les zones urbaines sensibles.
Collectif non subventionné depuis sa création en 2005.

Archive pour novembre 2010

Communiqué de presse du 16 Novembre 2010

Ministre de la Ville: Erreur de Casting

Le Collectif Banlieues Respect a appris avec étonnement la nomination de l’ancien communiste, Monsieur Maurice Leroy au poste de Ministre de la Ville.

Quelques militants associatifs, membres du Collectif Banlieues Respect, connaissent bien les méthodes de Monsieur Maurice Leroy, et plus précisément pendant la période «du milieu des années 90».

Le Collectif Banlieues Respect considère que cette désignation est une erreur stratégique de la part du gouvernement, dans le cas où celui-ci avait réellement l’intention de renouer les liens avec des organisations issues des quartiers.

Le Collectif Banlieues Respect émet de sérieux doutes dans les capacités de Monsieur Maurice Leroy à mettre en œuvre des actions en matière de formations et d’emplois en faveur des habitants des quartiers prioritaires politique de la ville.

Le Collectif Banlieues Respect demande au chef du gouvernement, Monsieur François Fillon, garant de la transversalité des politiques publiques, de mettre fin aux gaspillages et aux dérives de certains programmes de rénovation urbaine et de transférer l’argent ainsi économisé aux emplois aidés dans les zones urbaines sensibles.

Le Collectif Banlieues Respect avait été la première organisation de banlieue à annoncer dès la présentation du plan Espoir Banlieue sont échec, en particulier sur le volet emploi.

Après ce fiasco et étant donné la situation catastrophique dans les quartiers, le Collectif Banlieues Respect, mettra prochainement en place des actions pour obtenir des responsables concernés des actes concrets.

Le Collectif Banlieues Respect est une fédération d’associations impliquées dans l’action au sein des quartiers difficiles et qui avait appelé à la paix et au respect lors des émeutes de 2005.

 

Communiqué de presse du 12 Novembre 2010

  • 1er victoire devant le conseil d’Etat

.

L’association Défense Permis Banlieue, membre du Collectif Banlieues Respect, a obtenu du conseil d’Etat la suspension de l’arrêté ministériel du 18 juin 2010, qui imposait une formation obligatoire et payante pour les accompagnateurs des apprentis conducteurs
 

L’association Défense Permis Banlieue regroupe des sociétés pratiquant l’activité de location de voitures à double-commande et dont les gérants sont essentiellement issus des quartiers dits sensibles.

 

Le Collectif Banlieues Respect se félicite de cette première victoire et demande l’annulation définitive de cet arrêté d’application du décret du 18 décembre 2009 dont l’une des conséquences était d’entrainer la disparition de ces entreprises.

 

Le Collectif Banlieues Respect constate l’échec des politiques publiques en matière d’emploi dans les quartiers sensibles et plus particulièrement dans le cadre du Plan Espoir Banlieue.

Par conséquent, le Collectif Banlieues Respect organisera, après l’installation des ministres concernés, plusieurs actions afin d’obtenir des pouvoirs publics des solutions concrètes en matière d’emploi pour les jeunes des banlieues.

 

Le Collectif Banlieues Respect est une fédération d’associations impliquées dans l’action au sein des quartiers difficiles et qui avait appelé à la paix et au respect lors des émeutes de 2005.

Communiqué de presse du 9 Novembre 2010.


EQUIPE DE FRANCE : 3 Millions d’euros pour l’emploi et la formation dans les banlieues.

Le Collectif Banlieues Respect soutient les joueurs de l’équipe de France à ne pas renoncer à leurs primes de sponsoring pour le mondial en Afrique du Sud si la totalité de ces sommes sont investies dans des actions caritatives.

Les associations du Collectif Banlieues Respect avaient appelé, lors de la diffusion d’un communiqué de presse le 25 juin 2010, les membres de l’équipe de France à la création d’une « Fondation Respect », dont le but était de mettre en place des actions concrètes en matière d’emploi et de formation en faveur des jeunes des quartiers.

Le Collectif Banlieues Respect estime que l’emploi est actuellement la première des priorités lorsque le taux de chômage dans certains quartiers est supérieur à 50% parmi les jeunes

Le Collectif Banlieues Respect prend acte de l’intention de ces joueurs de faire une bonne action et de partager la souffrance des français.

Le Collectif Banlieues Respect est une fédération d’associations impliquées dans l’action au sein des quartiers difficiles et qui avait appelé à la paix et au respect lors des émeutes de 2005

Front des Banlieues Indépendant (FBI) structure opérationnelle et de "combat" des associations composant le Collectif Banlieues Respect.