Banlieues Respect est une fédération d'organisation associatives provenant de quartiers situées dans les zones urbaines sensibles.
Collectif non subventionné depuis sa création en 2005.

Communiqué de presse du 23 mars 2010

Réaction à l’éventuel licenciement de MonsieurEric Zemmour

Le Collectif Banlieues Respect regroupe des associations impliquées depuis plusieurs années dans l’action au sein des quartiers difficiles. Cette fédération avait appelé à la paix et au respect lors des émeutes de 2005.

Le 10 mars 2010, Banlieues Respect avait condamné fermement les propos de Monsieur Eric Zemmour. Le collectif lui avait lancé, à cette occassion, une invitation à venir débattre en banlieue dans un quartier populaire dit sensible.

Malheureusement plus d’une dizaine de jours se sont écoulées, Banlieues Respect n’a pas reçu de réponse, silence que le collectif interprète comme une réponse négative.

Le collectif regrette que l’on mette souvent en lumière dans les médias, une petite délinquance provenant des quartiers populaires, dont une partie de la population est paupérisée et victime de discrimination, à l’opposé d’une grande délinquance issue de milieux aisés qui a un impact plus négatif dans la société et fortement condamnable.

Nous prenons acte que Monsieur Zemmour est convoqué le lundi 29 Mars 2010 par le groupe « Le Figaro » pour un entretien préalable à un éventuel licenciement. Mais nous émettons quelques réserves sur les véritables raisons de cet éventuel licenciement.

Par conséquent, le collectif Banlieues Respect a décidé de saisir dès aujourd’hui le CSA et il préparera dans les semaines à venir quelques évènement afin d’éviter une banalisation de ce type de propos.

Le collectif Banlieues Respect regrette le manque de courage évident de Monsieur Zemmour.

Laisser un commentaire

Front des Banlieues Indépendant (FBI) structure opérationnelle et de "combat" des associations composant le Collectif Banlieues Respect.